Le message essentiel
   Mentors
   Quatre étapes
   Projet complexe

  Manifeste
   Responsabilité universelle
   Ethique globale
   Paix intérieure
   Sofia Stril-Rever

  Droit et Conscience
   Acte fondateur
   Programme

  Faites la révolution !

  Réseau de mentors
   Egalité des chances
   Des nouveaux moteurs
   Trois principes d'action
   Des mentors courageux
   Des jeunes pour l'emploi

  Entraînements
   Dix-sept objectifs de l'ONU
   Réussir les projets complexes
   Relever les grands défis
   Construire une croissance durable

  Événements

  Ressources
   Fondations
   Références
   Liens utiles
   Vidéos
   Bibliographie

  Adhésion
   A propos

     

LE MANIFESTE DE LA RESPONSABILITE UNIVERSELLE

À la demande du Dalaï-lama et dans l’esprit de ses enseignements, ce texte a été rédigé par Sofia Stril-Rever ; revu et édité avec le vénérable Samdhong Rinpoché ; le professeur Robert Thurman, président de Tibet House et professeur titulaire de la chaire Je Tsongkhapa de tibétologie à l’université Columbia de New York ; le professeur Eric Itzkin, directeur de l’Héritage immuable à Johannesburg, biographe du mahatma Gandhi.
Cette version a été finalisée avec le Dalaï-lama, à Oxford, le 15 septembre 2015.

Trois prises de conscience

1. Paix intérieure et réalité partagée de la vie
2. Notre humanité intérieure
3. Satyagraha, la force de la vérité.

Onze engagements de vie

1. Pour la paix intérieure
2. Pour Ahimsa, la non-violence
3. Pour une éthique antispéciste
4. Pour la dignité humaine
5. Pour le partage
6. Pour la démocratie
7. Pour la justice économique
8. Pour la promotion des femmes
9. Pour une éducation holistique
10. Pour une culture de Satyagraha
11. Pour une sagesse de la Responsabilité universelle.

Extraits du MANIFESTE DE LA RESPONSABILITE UNIVERSELLE

1. Paix intérieure et réalité partagée de la vie

Je suis né-e sur cette Terre, enfant de la vie, au sein du cosmos.

Mes codes génétiques incorporent les messages de l’univers. Je suis relié-e à tous les vivants dans la réalité partagée de la vie. Leur bien-être est lié à l’équilibre des écosystèmes, eux-mêmes dépendants de la paix dans le cœur des hommes et de l’esprit de justice dans les sociétés humaines, où nul ne doit être laissé pour compte, mutilé par la faim, la pauvreté et le dénuement. Dans un esprit d’équanimité, libre de partialité, d’attachement et de haine, je contribue à maintenir et à rétablir l’harmonie de la vie.

Vivre la paix et la guérison intérieure dans chacun de mes gestes, dédiés au bien de toutes les existences, humaines et non humaines, est un grand appel à être vivant, dans la joie de l’amour universel qui est la vie de la vie.

2. Pour Ahimsa, la non-violence

Je suis né-e sur cette Terre, enfant de la vie, au sein de l’humanité, ma famille.

Seul l’altruisme me motive à agir pour le bien de tous les vivants, en assumant ma responsabilité universelle.

Paix intérieure, amour et compassion, n’expriment pas seulement un idéal noble, mais sont aussi une solution pragmatique, au sein de la nouvelle réalité, garantissant l’intérêt général contre la déshérence du lien social et le délitement des solidarités.

La nécessité de coopérer m’amène à reconnaître que la base la plus sûre d’un développement durable du monde repose sur ma pratique individuelle et partagée de la paix intérieure, de l’amour et de la compassion.
Je réenchante ainsi l’espérance et la confiance dans la communauté de destin de l’humanité.

3. Satyagraha, la force de la vérité

Je suis né-e sur cette Terre, enfant de la vie, au sein de la grande paix naturelle.

A l’ère d’internet et de la mondialisation, quand je me sens manipulé-e et instrumentalisé-e par la culture techno-économique, je prends conscience qu’il me faut incarner une sagesse de la responsabilité universelle, basée sur la force de la vérité et de l’amour, appelée Satyagraha par le Mahatma Gandhi.

Satyagraha est l’arme de mon combat non violent contre l’injustice. Car, dès que la vérité passe à travers moi pour s’exprimer, je suis invincible. En vivant Satyagraha au quotidien, je deviens, parmi d’autres et avec d’autres, artisan de paix, de justice et de vérité. Citoyen du monde, j’assume un nouveau lien civique de responsabilité universelle.

Sans forcer ni culpabiliser personne et dans le respect du pluralisme, c’est par la force de l’exemplarité que j’inspire à d’autres la détermination d’assumer une responsabilité universelle. De sorte que les générations futures verront, un jour, advenir ce monde auquel j’aspire, mais que je ne verrai peut-être pas. A la mesure de mes moyens, je m’efforce donc de construire avec constance, dans un esprit de paix et d’amour, la nouvelle réalité d’une Terre fraternelle.










Copyright : O.VISION Consultants
Design : Audrey Guizol et Cyrille Cerceau | Image source : Shutterstock